Le charbon, une histoire intéressante

Les mines de charbon jouent un rôle important dans l’histoire du Limbourg. À Beringen, le passé minier est encore très présent : l’ancien bassin minier a été presque entièrement préservé et constitue un joyau de l’archéologie industrielle ; les jardins environnants ont en grande partie conservé leur charme et leur authenticité et les anciens terrils ont été transformés en domaine réservés à la randonnée. Le Musée de la Mine est établi depuis 1986 sur le terrain minier de Beringen. Il propose des programmes variés pour les visiteurs individuels, les groupes et les écoles.

Le passé minier
C’est en 1901 que du charbon fut extrait du sol campinois pour la première fois. Après un temps relativement long, cette découverte conduisit à la création de 7 mines de charbon : Winterslag, Beringen, Eisden, Waterschei, Zwartberg, Zolder et Houthalen. La production de charbon a connu son apogée après la Deuxième Guerre mondiale et est à la base du développement économique de la Belgique. À la fin des années cinquante, le charbon a dû faire face à la concurrence de sources d’énergie moins coûteuses. En 1967, pour limiter les pertes, les mines ont fusionné et se sont regroupée sous l’appellation « S.A. Charbonnages de Campine », mais en fin de compte la fermeture des mines fut inévitable. Le dernier charbon limbourgeois a été extrait le 30 septembre 1992 à Zolder. De nos jours, les traces de son passé minier sont encore très présentes à Beringen, autant au Musée de la Mine que dans l’environnement unique du charbonnage de Beringen.

facebooktwitter